L’entretien professionnel, vecteur d’échange et d’evolution

L’entretien professionnel est un dispositif prévu à l’article L.6315-1 du code du travail dont la nouvelle rédaction est issue de la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel.

Ce dispositif fait bénéficier à tout salarié, tous les deux ans, d’un entretien professionnel avec son employeur consacré à ses perspectives d’évolution professionnelle, notamment en termes de qualifications et d’emploi. Cet entretien ne porte pas sur l’évaluation du travail du salarié. Cet entretien comporte également des informations relatives à la validation des acquis de l’expérience, à l’activation par le salarié de son compte personnel de formation, aux abondements de ce compte que l’employeur est susceptible de financer et au conseil en évolution professionnelle.

Tous les 6 ans, un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié, figure à cet entretien professionnel. Aux termes du II de l’article L.6315-1 du code du travail, cet état des lieux, qui donne lieu à la rédaction d’un document dont une copie est remise au salarié, permet de vérifier que le salarié a bénéficié au cours des six dernières années des entretiens professionnels prévus au I et d’apprécier s’il a :

1° Suivi au moins une action de formation

2° Acquis des éléments de certification par la formation ou par une validation des acquis de son expérience

3° Bénéficié d’une progression salariale ou professionnelle.

L’École Nationale de Procédure propose à l’ensemble des salariés des études des actions de formation, y compris par la voie de la validation des acquis de l’expérience permettant à chacun de répondre aux objectifs de l’entretien professionnel. Pour en savoir plus : L’entretien professionnel

Articles en rapport

La formation

Se former sur des thèmes transversaux : quels intérêts dans une étude d’huissier de justice ? Gérer à l’accueil un débiteur mécontent d’une saisie attribution…

Dialoguer